Le métier

Conservation restauration


• Qu’est-ce-que la conservation-restauration?
La conservation-restauration désigne un ensemble d’actions entreprises par le conservateur-restaurateur pour préserver le patrimoine culturel afin de le transmettre aux générations futures dans un état matériel et esthétique proche de son état original, sans commettre de faux historique, esthétique et artistique.


• Quand et pourquoi conserver et restaurer?
Nous intervenons sur les objets du patrimoine pour éviter leur altération et stopper leur dégradation qui à terme conduisent à leur perte.


• Qui est concerné ?
Les collectionneurs publics et privés, les institutions en charge d’un patrimoine, toute personne désirant conserver et restaurer un objet de son patrimoine selon l’éthique et la déontologie du conservateur-restaurateur.

 


 

Conservateur-restaurateur du patrimoine:

Le conservateur-restaurateur du patrimoine habilité musée d’état est un professionnel qui travaille dans le but de préserver et de valoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel. Il existe plusieurs spécialités qui font écho à la diversité du patrimoine culturel conservé dans les collections publiques et privées.

Ce métier est défini par un code déontologique dans lequel il est précisé que nous traitons d’originaux irremplaçables et de ce fait nous avons pour mission d’assurer leur pérennité en respectant leur intégrité matérielle, esthétique et historique. 

Notre corps de métier fait appel à différents savoirs, un savoir technique ou matériel nécessaire pour intervenir sur les matériaux constitutifs des objets à traiter, un savoir culturel et historique pour déterminer la localisation d’origine, le lieu et l’époque de création du bien à traiter, enfin un savoir esthétique, fonctionnel et conceptuel pour définir le but et/ou l’utilité de l’objet et de l’œuvre créés. Tous ces savoirs permettent de réaliser des études préalables des objets à traiter et de définir avec quels moyens nous allons intervenir pour conserver l’aspect originel, esthétique et la part d’historicité de l’objet à traiter.

Les interventions réalisées sur l’objet doivent pouvoir toujours être différenciées des parties d’origine. Les interventions que nous réalisons permettent de redonner une compréhension de l’objet, elles doivent être réversibles, stables dans le temps et ne pas altérer les différents matériaux constitutifs du bien culturel à traiter.

 


 

Nos actions :

On distingue différents types d’interventions afin de conserver et de restaurer un bien culturel: la conservation-préventive, la conservation-curative et la restauration.

 

  •  La conservation-préventive concerne le contrôle de l’environnement de l’œuvre.

 

  •  La conservation-curative comprend l’ensemble des actions entreprises directement sur les biens culturels dans le but de stabiliser leur état: elle impose d’agir en priorité sur les altérations évolutives (susceptibles de détériorer intégralement le bien culturel) en arrêtant leur processus de détérioration. Elle consiste parfois à renforcer structurellement le bien concerné.

 

  • La restauration regroupe les interventions réalisées sur l’objet pour en améliorer l’état esthétique et permettre de redonner une cohérence, une compréhension et une lisibilité de l’objet. La restauration est réalisée uniquement quand le bien à traiter a perdu une partie de son sens ou de sa fonction du fait d’altérations ou de remaniements passés.

Pour plus d’informations sur la profession et son code déontologique, consulter le site de la FFCR  - Fédération Française des professionnels de la conservation-restauration -.